Arrêt immédiat du chantier EPR

 

Le Réseau Citoyen de Surveillance RCSRGB appelle les citoyens à signer la pétition du Réseau Sortir du Nucléaire. Elle a déjà recueilli près de 40 000 signatures. 

  • La cuve du réacteur nucléaire EPR de Flamanville, était défectueuse avant même que le décret d’autorisation ne soit publié en 2007. Elle risque de se fissurer au premier choc thermique et d’entraîner une catastrophe.
  • AREVA, EDF, l’Autorité de Sûreté Nucléaire ont attendu avril 2015 pour le révéler, après que la cuve eut été installée dans le bâtiment-réacteur, d’où elle ne peut être ressortie.
  • Le coût de ce chantier a triplé pour dépasser les 10 milliards d’euros. Au lieu de mettre fin au désastre, le gouvernement de Mr Cazeneuve l’a prolongé de 3 ans en mars 2017. C’est pourquoi 3 recours et une plainte ont été déposés par les associations pour que la démocratie soit respectée, les falsifications sanctionnées et que cesse ce chantier à marche forcée.
  • Nos gouvernants tentent par un coup de poker de sauvegarder « la grandeur de la France nucléaire » et d’assurer à l’EPR un débouché sur la scène du commerce international. La fermeture de la vieille centrale de Fessenheim est maintenant conditionnée à la mise en service de l’EPR. Tout cela bien sûr, à n’importe quel prix : celui d’y sacrifier notre sécurité, notre santé, notre porte-monnaie, notre avenir. Aussi mobilisons-nous pour l’abandon de ce chantier désastreux.

QUE FAIRE DE L’EPR ?  D’APRÈS GROLAND

 

 

Infographie : le fiasco de l'EPR 3

STOP À CIGÉO / BURE !

DÉCHETS NUCLÉAIRES :
STOP À LA RÉPRESSION, STOP À CIGÉO / BURE !

SIGNEZ LA PÉTITION EN SOUTIEN À LA LUTTE CONTRE CIGÉO !

Perquisitions à répétition, gardes à vue, condamnations à des peines de prisons et moyens déployés dignes de l’anti-terrorisme : les pouvoirs publics ont décidé de bâillonner tous ceux qui osent s’affronter au projet de mégapoubelle nucléaire CIGÉO.

Demandons l’arrêt de la répression démesurée dont sont victimes les opposants à CIGÉO.
Demandons l’opposition et demande l’arrêt des travaux du laboratoire de Bure, des investigations et travaux préparatoires de Cigéo ainsi que l’abandon total de tout projet d’enfouissement des déchets radioactifs.

 

PAS DE POLLUANTS RADIOACTIFS DANS NOTRE EAU POTABLE !

Le Réseau Citoyen de Surveillance RCSRGB appelle les citoyens à signer la pétition PAS DE POLLUANTS RADIOACTIFS DANS NOTRE EAU POTABLE ! initiée par la CRIIRAD et adressée au ministre de la santé.
Cette pétition a reçu près de 36 000 signatures (fin octobre 2020).

Pour en savoir plus sur la pollution de l’eau du robinet à Agen et ses environs, lisez notre enquête :


En France, des millions de personnes consomment de l’eau contaminée par le tritium
, un radionucléide rejeté en grande quantité par les installations nucléaires. Pour les autorités il n’y a aucun problème puisque les concentrations sont très inférieures à la limite de potabilité (10 000 Bq/l) et même à la référence de qualité (100 Bq/l).

L’étude de la CRIIRAD a montré que les limites sanitaires définies pour la contamination radioactive de l’eau potable conduisent à un risque de cancer plus de 100 fois supérieur au maximum toléré pour les polluants cancérigènes chimiques. Il faut mettre fin à ce régime d’exception et fixer des limites qui protègent réellement la population. En soutien à la lettre que la CRIIRAD a adressée le 11 juillet aux autorités :

  • Demandons la suppression des privilèges accordés aux activités nucléaires et la révision à la baisse de toutes les limites sanitaires relatives à la radioactivité de l’eau.
  • Demandons en particulier l’abandon immédiat de la limite de 10 000 Bq/l que l’OMS a fixée pour le tritium.
  • Demandons le recensement